Coupe Davis: c'est fait! Vive le Tennis suisse!

23 novembre 2014

Journée historique pour le tennis suisse! Ils l'ont fait!

Le TCM se réjouit de cet exploit et de cette victoire tant méritée.

Oui, le tennis est un sport d'équipe! La Suisse a acquis cette victoire au bout d'un long parcours où chacun s'est construit et a une part de mérite.

La joie de Marc Rosset, celle subtilement cachée de Heinz Günthardt, ainsi probablement que celle de Claudio Mezzadri, tous commentateurs sur les différentes chaînes linguistiques de nos TV fédérales auront marqué et ému plusieurs générations de fans et de joueurs de tennis.

Les mots que Roger Federer a eus, après sa victoire permettant à la Suisse de s'imposer 3 à 1, a l'attention de son pote Stan Wawrinka soulignent une réelle âme sportive: Roger a joué pour Stan et tous ceux de cette équipe, parce qu'ils ont toujours été fidèles à cette épreuve, et ont tout donné pour créer les conditions favorables pour qu'un jour tel que ce 23 novembre 2014 puisse arriver.

Oui, Stan Wawrinka a été le pilier de cette victoire, il a ébranlé la maison France dès le premier simple du vendredi, il a tenu, soutenu, épaulé son ami "Rodg" lors du double du samedi. Rendons hommage à ce joueur vaudois d'exception sans lequel tout le talent du Maître bâlois n'aurait servi à rien. Et Roger Federer et tout le staff de SwissTennis ne s'y trompent pas en favorisant l’organisation du retour triomphal en terre vaudoise, à Lausanne ce lundi 24 novembre 2014 dès 16h00 à la Place de La Navigation. Par cette contribution sportive extraordinaire, la Suisse est plus unie que jamais!

La morale de l'histoire c'est que pour gagner la Coupe Davis, il faut de bons doubles. Et tant Michael Lammer associé à Marco Chidinelli, qui ont remporté un point important face à la Serbie lors du 1er tour, que le duo "Fedrinka" en s'imposant face à une paire gauloise en finale en sont la preuve. Le capitaine Severin Lüthi ayant lui le grand mérite d'avoir été chercher des conseils chez le coach des frères Brian, qui ont certainement permi aux vainqueurs des J.O. de Pekin en double, pas forcément réputés pour être une paire aux succès constants, de pouvoir s'affirmer un certain samedi après-midi de novembre en 2014 à Lille.

Jouer les Interclubs aura une saveur toute particulière l'an prochain en 2015. 500 ans après Marignan où les piquiers suisses avaient subi la loi de l'artillerie française, les helvètes auront pris le dessus sur leurs voisins mousquetaires, sportivement, à Lille, grâce au talent et à l'esprit de cohésion d'une sacrée équipe de "raquettiers".

Si les comptes présentés à l'assemblée générale du 28 novembre prochain le permettent, il y a aura Champagne!