Cas de force majeure au TCM. Mesures exceptionnelles

04 septembre 2017

Chers membres, chers joueurs, chers élèves de l'école de tennis, chers parents,

travaux semaine du 28 aoûtLCourts-7-10a rénovation de nos courts arrières 7 à 10 prend plus de temps que prévu. La couche finale de résine de la bonne couleur est posée mais elle doit encore sécher. C’est l’affaire de quelques jours et il faut aussi que la météo ne soit pas défavorable. Cette situation restreint drastiquement les possibilités de jeu depuis la reprise scolaire.

Afin d’équilibrer au mieux entre l’école de tennis et de compétition (ETEC), la pratique loisir, le tournoi interne et les interclubs juniors (ICJ), le comité, qui a déjà restreint le nombre de pré-réservations possibles pour les membres, a pris la décision de dé-prioriser l’ETEC sur tous les terrains dès 18h00 le soir et de se tenir prêt à faire jouer les ICJ à l’extérieur lorsque cela sera possible.

Les courts 1-2 ne seront plus utilisés par l’ETEC dès 18h00 en soirée et les membres adultes pourront pré-réserver sur les terrains 3-4-5-6 de façon prioritaire dès 18h00 en soirée.

En conséquence, les cours de l’ETEC concernés, libérant des créneaux horaires usuellement réservés, seront donnés a priori « hors courts » sous forme d’entraînements physiques et de jeux d’adresse à proximité immédiate du club, au parc des sports ou au mur. Nous remercions l'équipe pédagogique pour sa flexibilité et nous comptons sur la compréhension des élèves et de leurs parents. A noter que si aucune réservation de membres n’empêche, juste avant l’heure, d’utiliser un terrain à son profit, alors l’ETEC pourra en disposer. A noter également que pour certaines équipes ICJ en lice prochainement pour des tours critiques, et qui seront averties en particulier, les entraînements sont garantis au Lunika-Tennis Center à Etoy.

Merci à tous de faire preuve de souplesse et de fairplay en attendant de pouvoir fouler des terrains flambant neufs et en nombre retrouvé.

Cordialement, pour votre comité, le président du TCM, M. Eglin